Céline Dehors et François l’Explorateur — Aspirants, chercheurs en liberté, expérimentateurs d’idées loufoques. — Et accessoirement auteur de « Ce que le Souffle m’a donné »

dimanche, juin 04, 2017

Une année en combi : le bilan

Même si nous ne sommes véritablement “partis” que le 1er juillet, nous vivions dans notre petit camion aménagé depuis le mois de mai. Nous profitions des deux derniers mois de préavis de travail de François pour faire quelques petites excursions d'essai. Cela fait donc bel et bien un an que nous vivons dans notre camion !

Otto dans tous ses états

Je suis, je crois, incapable de vous exprimer combien cette année a été à la fois curieuse et naturelle pour moi. Un an à vivre trois journées en une seule, même si ce n'est qu'une année, ça commence à faire ! Un an de vie intense, un an de soleil (il s'agit ni plus ni moins de l'été le plus long de toute ma vie), un an de baignade dans les lacs, un an à observer les arbres et les insectes comme jamais, un an créer furieusement des amitiés, un an à en retrouver d'autres (je m'excuse encore pour tous mes amis qui habitent Paris et que je ne suis finalement pas venue voir, le mois d'août dans cette brique réfractaire géante était tout simplement intenable pour nous…), un an je disais donc à fuir le soleil de plomb car la température monte vite dans notre maison de tôles, un an aussi à vivre sous ses rayons pour ne pas craindre le froid (je me répète peut-être, mais je ne savais pas avant combien le soleil était important). Un an aussi à transpercer les paysages, à les traverser, à les frôler, à les surmonter (surtout pour François), un an à grimper aux arbres (révolution koala !!), à courir presque nue dans les herbes (c'est ma révolution personnelle), un an à douter parfois lorsqu'on nous dit “si vous voulez qu'on vous tolère, soyez discrets” devant une urbanisation à faire vomir la terre, un an à ne rien entendre sinon l'air glisser, un an mon dieu que c'est long que c'est court !

Je vous propose de voir notre année en quelques chiffres.

Durant cette année, nous avons avec Otto…

  • effectué 14 000 km à travers la France (et un petit peu l'Espagne)
  • consommé en moyenne 8,3 litres aux 100 km
  • osé 1 vidange et le changement de ses filtres (huile, air et gasoil)
  • eu 4 visites chez le garagiste pour un total de plus de… 2300 € !!!
  • tapé 1 rétroviseur, tordu 1 de nos roues de vélo contre une poubelle…
  • été suivis par des centaines de fans sur les routes (^^)
  • dit plus souvent “va dans le camion” que “va dans l'Otto”

Pour notre vie de tous les jours, nous avons…

  • réussi à prendre 1 douche par semaine en moyenne
  • consommé 5 savons de Marseille
  • ajouté 1800 litres d'eau dans notre réserve (en plusieurs fois, évidemment ^^)
  • utilisé 0,000 kW du réseau électrique
  • passé 5 nuits en camping, 13 en gîte avec notre famille
  • dormi plus de 340 nuits ailleurs
  • dépensé (tout compris) 33 € par jour

Au cours de notre voyage, nous avons…

  • traversé 29 départements
  • contemplé l'océan (enfin, le golfe de Gascogne), la Manche, la Méditerrannée
  • admiré les Alpes, les Pyrennées, le Jura, les Vosges
  • apprécié la Loire, la Seine, la Garonne, le Rhône, l'Hérault, le Verdon (et d'autres ruisseaux)
  • fait quelques pas en Espagne

Pour nos interactions sociales, nous avons…

  • rencontré plus de 40 amis !
  • eu affaire 3 fois à la maréchaussée
  • attiré quelques curieux
  • visité 4 LAEP, des dizaines d'aire de jeux, plusieurs médiathèques et ludothèques
  • vendu 21 livres (impressionnant, n'est-ce pas ? ;-P)
Encore Otto, quelques parts en France

Et ça s'arrête quand cette histoire ?


Pour être honnête, nous ne savons pas encore. Nous attendons de voir comment nous pourrions mener à bien plusieurs projets…
  • construire une maison-serre
  • vivre dans un cabanon-jardin pour créer des infusions aux noms poétiques
  • suivre une formation pour obtenir le DE d'escalade (pour François)
  • devenir utile en tant qu'AVS (pour Céline)
  • passer le CRPE (pourquoi pas pour Céline)
  • apprendre encore au grand air (pour notre Loutre)
  • jouer, tirer la langue, se rafraichir les coussinets dans les cours d'eau (pour Jedi)
  • avoir plus de jeux (pour notre Loutre) et un pistolet à eau
Nous profitons du mois de juillet pour passer du temps auprès de nos familles (que nous avons peu vues au cours de cette année) et puis… nous verrons bien ce que l'avenir nous réserve ! Ainsi va la vie :-)

(Si vous avez des questions, des points que je n'ai pas abordés et qui vous intéressent, des interrogations diverses et variées, n'hésitez pas ! Nous vous répondrons avec plaisir)

14 commentaires:

  1. Réponses
    1. Et oui ! C'est fou, n'est-ce pas ? Le temps passe si vite… et j'ai en même temps l'impression que nous sommes partis depuis 10 ans !

      Supprimer
  2. C'est fou ! Je n'en reviens pas non plus, un an déjà !
    Quelle belle aventure en tout cas ! Hâte de connaître la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Adèle !
      Comme quoi, un an c'est bien trop court, on a raison de prolonger :-)

      Supprimer
  3. Je me souviens de vos préparatifs et de votre départ, et voilà déjà le bilan d'une année. Quelle histoire incroyable cette année! Je me demandais justement si vous aviez fixé une date de "fin", et je vois avec plaisir que l'aventure suit son cours avec de beaux projets encore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Cendra !
      Pour les projets à venir, je ne sais pas sur quel pied danser : ai-je hâte de travailler à leur exécution ou puis-je encore profiter pleinement de notre vie en camion ?
      Suivant les conseils de François, j'ai posé mon cerveau quelque part sur un jour et je le retrouverai le moment venu. Je passe donc mon temps à observer les algues microscopique d'un lac et regarder ma fille bronzer à vue d'oeil !

      Supprimer
  4. Quel beau bilan de cette année! J'ai l'impression que vous étiez partis hier. Ca a filé. Pour vous aussi j'imagine.
    Quels beaux projets aussi...
    Profitez bien de vos proches et au plaisir de vous lire très vite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de reprendre la route pour de vrai, de retrouver quelques bons amis, de revoir ma famille et puis… de repartir un peu plus loin tant que notre aventure peut continuer et que nos autres projets ne nous deviennent pas plus pressants :-) …parce que, comme tu dis, le temps file et j'ai parfois peur qu'il m'échappe de trop loin justement. (bouger, visiter, découvrir et rencontrer me soigne de cette peur heureusement).
      Merci pour ton message Marie ! A bientôt :-)

      Supprimer
  5. J'ai l'impression qu'on ne peut pas commenter ton précédent billet. Je ne sais pas si c'est volontaire. C'est dommage parce qu'il est touchant, mais peut-être aussi compréhensible car il est intime. J'y ai retrouvé en tout cas pas mal de choses que je ressens aussi...

    Et ce que je voulais principalement en dire de toute façon peut aussi s'écrire aussi : c'est drôle parce que le jour de sa parution, il m'est passé par la tête l'idée que l'espèce humaine s'était peut-être fourvoyée en devenant sédentaire, qu'elle avait du coup un énorme besoin de mouvement dans sa vie, et que c'était ce qui avait entraîné les dérives du genre guerre (pour assouvir ce besoin de mouvement), dépression, psychopathologie (quand il ne peut pas être assouvi), etc. Bon je compte pas révolutionner l'anthropologie avec cette théorie qui est sans doute tirée par les cheveux, mais ça m'y a fait penser.

    Félicitations enfin pour ce beau bilan et cette belle aventure qui nous fait rêver (nous les sédentaires dégénérés :p) depuis un an déjà :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Chat-Mille !

      Pour ton idée sur l'erreur de l'humanité sédentaire, tu peux lire l'article suivant (avec recul, évidemment) : http://partage-le.com/2016/09/lagriculture-ou-la-pire-erreur-de-lhistoire-de-lhumanite-par-jared-diamond-clive-dennis/ Il parle davantage d'agriculture que de sédentarisation à proprement parler. Je l'avais lu après avoir écrit un peu fatiguée l'article suivant : http://www.celine-dehors.fr/2017/02/soulagement-et-aberration.html

      J'ai volontairement désactivé les commentaires de mon billet précédent. Je ne me sentais pas de recevoir les avis d'autres personnes (surtout pas leur solution toute trouvée ^^) mais je ressentais le besoin de le partager.

      Comme les choses sont parties, nous allons continuer notre voyage encore un moment. Je suis contente que nous réussissons à partager avec vous notre plaisir à vivre ainsi !

      Merci pour ton message intéressant Chat-Mille ! Je suis toujours aussi enthousiaste en voyant ton nom :-)

      Supprimer
  6. Quel chouette bilan pour cette année ! Tout cumulé, c'est vrai que ça en fait des choses.

    Otto est très gourmand dis donc.

    Vous souhaitez traverser tous les départements ou peu vous importe ? Je crois que si je faisais ce genre de projet je ne pourrais m'empêcher d'avoir une liste des départements à cocher au fur et à mesure ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu trouves Otto gourmand en gasoil ? Pourtant à le comparer avec d'autres camions, nous le trouvons plutôt économe…

      Nous avons une carte avec des magnets pour suivre les départements. Souvent nous jouons à placer tous ceux que nous avons visités et/ou traversés sur la carte, pour nous rendre compte. J'espère qu'un jour nous les aurons TOUS traversés :-) (pour la gloire ! ^^)

      Supprimer
  7. Oh, c'est simplement que je compare à ma consommation avec ma voiture qui tourne autour des 5/6L au 100 ! Bien sûr je n'ai aucune expérience de consommation en camion donc je ne me rends pas compte de la différence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les petits camions sont généralement en dessous des 10L aux 100 (quel que soit leur âge) et montent allègrement vers les 12L dès lors qu'on les pousse sur l'autoroute. Pour les camions plus gros, je n'ai pas l'ordre de grandeur en tête mais je sais que c'est beaucoup plus !

      Supprimer

Je vous remercie vivement de prendre le temps de m'écrire un commentaire. Vous pouvez être assuré de recevoir une réponse très rapidement.
A bientôt !
Céline.

Fourni par Blogger.

Pour papoter

Instagram

Contactez-nous !

Nom

E-mail *

Message *