Céline Dehors et François l’Explorateur — Aspirants, chercheurs en liberté, expérimentateurs d’idées loufoques. — Et accessoirement auteur de « Ce que le Souffle m’a donné »

dimanche, janvier 03, 2016

Devenir président(e)
en 18 points

Pour se présenter, le candidat à la présidence de la République doit :
  • ne pas être privé de ses droits civiques concernant l'éligibilité ;
  • avoir au minimum 18 ans (jusqu'en 2011, la limite était fixée à 23 ans) ;
  • être inscrit sur une liste électorale ;
  • avoir recueilli au moins 500 « parrainages » d'élus (maires) sur les 2/3 du territoire (voir section suivante) ;
  • avoir établi une déclaration de situation patrimoniale ;
  • posséder un compte bancaire de campagne ;
  • être de nationalité française.
À noter que le président qui vient d’accomplir deux mandats consécutifs n'est pas autorisé à se représenter. [merci wikipedia]

2016 est arrivé et j'hésite encore avec cette tradition des bonnes résolutions. Ce n'est pas que je n'ai pas d'idées, c'est plutôt que je m'interroge sur la notion même des résolutions. Je crois que ce ne sont pas des résolutions que j'ai en tête. Je n'ai pas d'idée de changement, pas de remise en question, j'ai plutôt des envies. Dessiner plus. Lire plus. Ecrire un nouveau roman. Vendre plus de livres. Aider l'Explorateur à la rénovation du combi Otto. Aider mes élèves. Prendre soin de ma fille. Dans tous les sens du terme. Et puis partir.

Et une autre idée a germé en moi ce soir. Mon beau père disait en rangeant les couverts : "Je me suis renseigné, pour se présenter, faut 5000 signatures de maires. C'est pas la peine d'y penser."

5000, c'est énorme. Mais 500 ? C'est faisable ! Enfin, il me semble. Et pour la première fois de ma vie, je me suis posée la question suivante : et si je me présentais aux présidentielles ?

- I Love Snowfall, by Aneta Martin -
Ca vous dirait pas à vous, de présenter de belles idées
aux aquariums des bureaux de vote ?

Ainsi, pour la première fois sur ce blog, pour que l'année 2016 commence dans l'optimisme et la simplicité, je vais vous faire une liste !! Oui, oui, une liste. Une liste numérotée s'il vous plait messieurs dames !

Idées politiques :
  1. Instauration du revenu universel,
  2. Arrêt du nucléaire,
  3. Réappropriation énergétique pour les territoires et les particuliers,
  4. Rééquilibrage des statuts et des charges des entreprises,
  5. Gratuité des transports en commun,
  6. Formation aux pédagogies pour tous les enseignants,
  7. Suppression des projets tels que les grands aéroports, les autoroutes...,
  8. S'impliquer pour un développement durable et humain de l'Union Européenne,
  9. Création d'une véritable démocratie française.
Devenir crédible :
  1. Parler couramment une langue étrangère (je table sur l'anglais),
  2. Apprendre le fonctionnement des élections, de l'établissement des lois, des représentants en France,
  3. Savoir placer tous les pays du monde sur une carte,
  4. S’intéresser à la politique étrangère,
  5. Avoir des rudiments d'économie et de droit,
  6. S'appuyer sur ses forces : intelligente, bonnes connaissances scientifiques, humaine, riche d'idées et enthousiaste,
  7. Connaître ses faiblesses : manque de répartie, inconnue au bataillon, sans parti politique et idéaliste,
  8. Ouvrir le débat auprès des citoyens sur leur priorité politique,
  9. Convaincre qu'il existe évidemment des solutions simples et compréhensibles, réinvestir les citoyens.
Voici les 18 points que j'ai en tête pour devenir présidente. Qu'en pensez-vous ? Qu'attendrez-vous d'une présidente pour qu'elle tienne la route ? Je vous attends sur cette question qui a peut-être l'air délirante dite comme ça, mais l'idée m'a frappée de plein fouet ce soir et...

Et si c'était bien réalisable ?

En attendant 2017, je vous souhaite à tous mes meilleurs vœux. Que vos rêves se réalisent. Quelles que soient leur ambition.

15 commentaires:

  1. Ça m'interpelle. J'ai lu cet article il y a quelques semaines et c'est comme un écho, je te le fais parvenir :) http://www.wedemain.fr/Presidentielle-une-primaire-citoyenne-designera-un-candidat-pour-2017_a1521.html (le site en question est sur la page).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien aimé la revue wedemain cet été. Il y avait notamment un article qui traitait du revenu universel.
      Je trouve ce petit article intéressant et je n'avais encore pas entendu parlé de cette primaire citoyenne. Je pense que je vais y participer. Soit en tant que votante, soit en tant que candidate. Je croise les doigts pour qu'il y ait vraiment des choses intéressantes qui ressortent de ce projet.

      Supprimer
  2. Si notre pays voulait des gens crédibles et compétents, ça se saurait. Ton programme est très bien, mais pour gagner je te conseille de miser sur la haine de l'autre, des promesses vaines, et une grande malhonnêtetée intellectuelle. ça cartonne en ce moment ;)



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a parfois des effets de mode qui manquent cruellement de goût. Personne ne nous oblige à les suivre. Je pense que je vais m'en tenir à mon style, ce sera toujours plus démocratique.
      Merci pour ton commentaire :-) !

      Supprimer
  3. Apprendre l'orthographe
    À quoi sert il de placer des pays sur une carte si on n' intellectualise pas cette carte. Facile grâce au psitacisme. Mais le voyage est plus utile.
    Interdire le nucléaire mais on le remplace par quoi? Tu pédales pour utiliser ton ordi?

    Humilité !!! C'est mon mot d'ordre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apprendre l'orthographe : je note ! C'est vrai que c'est super important pour la crédibilité. Je ne voudrais pas entendre direct des trucs du genre : "Oh ! Et elle ne sait même pas écrire psittacisme ! La nulle, hu hu hu !"

      Pour la carte, j'ai trop longtemps été faible en géographie. Je pense que savoir placer les pays correctement est un peu la base. Pour l'intellectualisation des connaissances, je compte sur nos géographes, je ne vais pas réinventer leur métier. Il est évident que les connaissances d'un président ne doivent pas se cantonner à quelques noms propres.

      Je dois dire que mon ordinateur est très économe en énergie. La capacité de sa batterie est de 5 Ah, avec ça je tiens 7 heures d'affilées, ce qui me fait du 8,6 W à produire à chaque seconde d'utilisation (mon ordi fonctionne en 12 V). Je pense qu'en pédalant vraiment vraiment tranquilou, je pourrais atteindre les 80 W facile. Pédaler pour alimenter sa machine est donc tout à fait envisageable.

      Plus sérieusement, j'ai étudié pendant 3 ans dans une école d'ingénieur spécialisée dans l'énergie et l'environnement, j'ai eu le temps de réfléchir à la question du nucléaire, bien aidée par des cours divers (éthique, électricité, réseau, smart grid, production d'énergie, bilan carbone, rentabilité économique…). Ce n'est absolument pas hors de portée.

      Supprimer
  4. C'est un projet que je trouve joli ! Je suis la spécialiste des idées un peu folles auxquelles je crois dur comme fer. Souvent elles n'aboutissent pas, alors promis je ne dirai rien si tu ne te présentes finalement pas aux présidentielles ;) En tout cas, c'est chouette d'y penser. Et puis... d'autres ont réussi, c'est que ça doit être possible !

    J'aime bien tes idées, même si je crois ne pas être assez utopiste pour les penser réalisables dans les années à venir... Mais les choses changent petit à petit, et c'est en diffusant toujours plus ce genre de souhaits pour l'avenir qu'on les fait passer du domaine de l'utopie à celui du monde réel :) (de toute façon, je pense que le vrai pouvoir est - déjà - aux citoyens... quand de plus en plus de gens veulent la même chose, la politique change... la politique, c'est l'art de plaire au plus grand nombre... à nous de faire en sorte que le plus grand nombre adopte les idées qui nous sont chères : c'est un travail de longue haleine, mais qui en vaut le coup !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu dis : j'y crois encore dur comme fer ! Et puis si ça n'abouti jamais, ce n'est pas grave. J'aurai progressé en anglais, en géographie, en économie et en droit. Ce n'est pas du temps foutu en l'air je crois, de vouloir se présenter aux présidentielles.

      Les choses changent petit à petit lorsqu'on s'y intéresse. Tu verras, que je serai présidente tout ça ne nous paraitrait plus utopiste mais totalement naturel. Je ne promets pas la Lune dans mon programme... Ya juste pour l'UE que je ne sais pas trop encore comment m'y prendre, mais ça me parait être très important.

      Rien qu'en lançant des idées et en montrant qu'elles sont réalisables, on arrive à faire avancer les choses ! Qu'on soit élu ou non.

      Supprimer
  5. Bon alors, soyons franche : si tu te présentes en 2017, je retourne aux urnes ! Un peu de changement dans les têtes et quelqu'un qui ne sort pas de leurs moules nous fera le plus grand bien ...

    Par contre, je veux bien que tu m'expliques comment tu comptes sortir du nucléaire ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sais-tu que la Corse n'importe que 20 % de son énergie électrique ?

      La sortie du nucléaire n'est absolument pas utopiste. Et plus le temps passe, plus cela deviendra une route à suivre évidente. Le parc nucléaire français est vieillissant (là, je ne vous apprends rien), il devient de plus en plus cher de produire de l'électricité par ce biais.

      Il existe de nombreuses autres façons de produire de l'électricité : éolien, solaire, hydraulique, thermique... je ne dis pas que toutes sont à prendre, mais il faut quand même rappeler qu'on connait déjà une bagatelle d'alternative.

      Secondement, nous avons aussi une belle panoplie de technique pour économiser l'énergie. Aussi bien au niveau domestique qu'industrielle. La France a accueilli la COP21 il y a quelques semaines à peine, avons-nous déjà oublié ce qui a été dit, ce qui a été présenté au cours de cet événement ?

      Je connais un grand nombre d'anciens camarades de classe qui travaillent sur le sujet. C'est leur métier. Je vais essayer d'ici peu de vous faire un article sur le sujet, avec des chiffres et tout et tout.

      Supprimer
    2. Sais tu comment est produite la majorité de l'électricité non importée par la Corse ? Par du fioul lourd, dans des centrales ayant largement dépassé la date de péremption.

      Personnellement, je ne suis pas très favorable à l'hydroélectricité. En termes d'habitat, de continuité écologique et de transport des sédiments, c'est une véritable saleté. Après, développer, le solaire, l'éolien, la géothermie, ça, j'applaudis des deux mains. Ne crois pas que je sois une farouche défenseure du nucléaire pour des raisons principalement de retraitement des déchets dont on ne sait que faire et de sécurité.

      Pour moi, honnêtement, la COP21 a été une vaste fumisterie, sponsorisée par de grands pollueurs devant l'éternel (Total and co) qui n'ont aucun intérêt à remettre en question notre système actuel (production et consommation).

      Après, personnellement, je pense qu'un grand changement est notre avenir, et que l'écologie, trouver de nouveaux modes de production, de consommation, des solutions pour les économies d'énergie fait partie de l'avenir.

      Je n'ai pas étudié l'écologie du côté de l'énergie mais du côté des habitats et des espèces. Do,c je ne suis pas très au fait de tout ça et j'attends avec impatience ton article !

      Supprimer
    3. Je n'ai aucune naïveté, je pense, concernant les modes de production de l'énergie. J'ai travaillé pendant quelques mois pour des barrages tenus en Provence et je sais que leur gestion est terriblement compliquée, bien souvent l'écologie passe après le tourisme et la production électrique. Et pour ce qui est du transport des matériaux et de la continuité hydro-écologique, comme tu le dis, c'est bien souvent un désastre. Les échelles à poissons qu'on aménage de plus en plus ici et là ne sont qu'une demie réponse au problème.

      Je crois aussi que l'avenir doit aller directement dans cette direction : humanité et écologie. Ca implique évidemment beaucoup de changements, mais je ne crois pas qu'il y aura des regrets à avoir à se lancer dans ce mouvement.

      Bon, maintenant que je me suis avancée pour cet article, je ne peux plus reculer. Je prends rendez-vous avec quelques anciens camarades de classe pour quelques interviews et je vous fais un beau billet ! :-)

      Supprimer
  6. Erreur commise sciemment.
    Je sors.
    Penser aux autres et arrêter de se regarder le nombril...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de panique, vous posez-là deux questions intéressantes :
      faut-il décridibiliser quelqu'un qui fait des fautes d'orthographe ?
      est-il égoïste celui qui décide de consacrer une belle partie de son temps au débat politique ?

      Supprimer
  7. Le revenu universel c'est gênant... on n'a pas tous les mêmes qualifications, on ne peut pas faire ça... il y aura toujours des riches et des pauvres, des employés et des patrons... le tout c'est de fonctionner sur la moralité et de faire en sorte que ces messieurs ne se mettent pas 50 000 euros par mois dans la poche. Cela dit, la République romaine fonctionnait un peu comme ça, et dès que des messieurs ont été assez forts et aimés, ils sont foutu le bordel et c'est comme ça qu'on se retrouve avec des guerres civiles... donc la solution serait un savant mélange de loi et de changement de mentalité... mais le revenu universel c'est pas possible...
    L'arrêt du nucléaire je veux bien, mais tu remplaces par quoi ? le charbon comme en Allemagne ? Sympa.
    Demander aux citoyens leurs priorités politiques c'est bien mais c'est très risquées. Par concernant les demandes (chômage en premier j'imagine, terrorisme pas loin derrière...) mais sur le principe même. On veut un chef qui ait l'air d'un chef (on critique assez F. Hollande pour ça) et un chef qui a l'air d'un chef c'est un chef qui sait ce qu'il veut, qui sait ce qu'il faut faire. Du coup si tu demandes "que voulez-vous" ça peut très vite faire "je sais pas où je vais" alors il faut y aller avec précaution sinon, déjà que t'es une femme, ce qui commence mal, tu n'auras pas l'air d'un chef.

    Je pense que c'est parfaitement réalisable, maintenant il faut y aller avec précaution parce que tu cumules les handicaps : femme, qui n'appartient pas au monde politique (ce qui peut habilement être tournée en avantage) et tu le dis toi-même : idéaliste. Or, on a beau être dans la merde, l'idéaliste on veut quand même qu'il propose des choses en ayant les pieds sur terre. Du coup le mieux ça serait encore de faire un coup d'Etat... x)
    Plus sérieusement, des fois, ça m'arrive de m'imaginer à la tête de l'Etat (une ambitieuse ne se refait pas) et dans ce cas je m'imagine travaillant avec beaucoup d'économistes qui discuteraient entre eux parce que moi, économiquement, j'y connais rien. Ce qui me fait penser que président c'est bien, mais au gouvernement tu mets qui ? Tu peux faire un gouvernement multipartis, déjà garder Najat Vallu-Belkacem parce que quand j'entends ses interviews sa langue de bois est moins flagrante que les autres mais surtout que c'est une madame très intelligente (je précise que je ne suis d'aucun parti, on sait jamais xD).

    Quant à mes priorités politiques, la première est très simple : nous sortir de cette merde. Autrement dit on s'en fiche de savoir que DSK est possiblement agressé une jeune femme (c'est possiblement un complot en plus, parce qu'il était clairement présidentiable) : il avait des idées, on s'accorde plus ou moins a dire qu'il est compétent : moi, à la place de F. Hollande, je l'aurais mis à l'économie (tout en lui mettant les services secrets au cul au cas où). Parce que son histoire de "moralité" c'est très bien, mais ça nous donne l'affaire Cahuzac, alors qu'au moins DSK on sait donc on est pas surpris et on avance. On veut pas des enfants de choeur : on veut des gens avec des idées, des gens compétents. Faire un gouvernement de blanches colombes c'est bon pour les sondages. On sait tous que les politiques font du n'importe quoi et que c'est comme ça qu'ils sont arrivés jusque-là (on sent bien le mélange parano-complotiste-pessimiste xD). Et pourtant c'est une jeune fille qui n'a jamais triché, qui est honnête et droite, qui dit ça. Mais ces histoires de gouvernement de blanches colombes c'est de l'hypocrisie, et on voit ce que ça donne... donc autant y aller franco : on sait ce qu'ils ont fait, la seule question a se poser c'est "sont-ils compétents", point. L'hypocrisie ça va deux minutes. (Je vais me mettre des gens à dos avec tout ça, ça sent mauvais ! xD)

    RépondreSupprimer

Je vous remercie vivement de prendre le temps de m'écrire un commentaire. Vous pouvez être assuré de recevoir une réponse très rapidement.
A bientôt !
Céline.

Fourni par Blogger.

Pour papoter

Instagram

Contactez-nous !

Nom

E-mail *

Message *