Céline Dehors et François l’Explorateur — Aspirants, chercheurs en liberté, expérimentateurs d’idées loufoques. — Et accessoirement auteur de « Ce que le Souffle m’a donné »

vendredi, mars 24, 2017

Jour de pluie, tant pis

Aujourd’hui, il pleut. Hier aussi. Demain, encore.
François n’est pas là, il participe à une sortie escalade. Sous son casque sous la grêle sous la pluie.
La Loutre est avec moi. Je ne veux pas sortir, le froid ne me fait plus rire. Ses chaussures sont mouillées. L’eau entre dans ses sandales (normal me direz-vous), elle ne sort pas longtemps.
Bon… nous avons juste 9m3 pour tourner en rond. Ca va le faire.
On joue avec l’alphabet. Sauf que voilà, elle le connait presque totalement, ça devient vite ennuyeux. Et puis pour les associations de lettres, le déclic n’est pas là.
On compte un peu. Deux jours de pluie, c’est bon, elle compte jusqu’à dix. Plus ? Ca la fait rire, ça lui donne le tournis. Faut que je laisse tomber l’idée.
Elle sort ses playmobils. Elle joue. Elle veut faire autre chose. Elle range les playmobils. Fait autre chose. Monte sur mes genoux. Me prépare un petit café (qu’elle est choux cette loutre !). Fait semblant d’écrire avec mon ordinateur, me demande de lire. Je lis.

gzkuydniocyfezhcjbce^bdhdkjhjd;gzgdjkfhyry$

Voilà, j’ai lu.
Elle ressort ses playmobils. Elle joue. Elle chante. Je n’aime pas la galette quand il n’y a rien du tout dedans. Nature ou crue. Je n’aime pas la galette…
Je la laisse faire. Je suis sur l’ordinateur. Je lis. Je ne sais pas quoi. Je lis les blogs. Personne ou presque ne poste le vendredi, c’est bien ma veine.
Je poste sur Instagram. J’essaie un peu. Une de mes photos est jolie en carré. Je suis contente de moi.
La Loutre veut aller dehors. Elle chausse ses sandales. Elle enfile son manteau. Elle me demande un chiffon pour essuyer la selle de son vélo.
Je l’entends crier à Jedi d’aller avec elle.
Elle revient, les mains rouges à cause du froid. Je ne trouve pas le second gant. Elle pleure. Je crois qu’il est bien perdu, j’ai dû le laisser tomber en sortant du restaurant hier soir. Elle me dit « C’est triste. », je vois ses yeux qui pleurent encore un peu. Ses lèvres qui se plissent. Ses joues qui s’émoussent. Je la porte à l’intérieur du camion pour lui réchauffer les mains.
Jedi nous regarde, tout mouillé au milieu du parking, calme comme un yogi.
François entre dans le camion. Sa séance est terminée, c’était bien, me dit-il.
Il cherche ses nouveaux amis sur Facebook.
Les playmobils jouent encore, avec une balle planète-terre. Elle leur apprend où sont les océans. Elle lance la balle sur la fenêtre et tente de la rattraper avec les mains et les pieds. Et l’écrabouille. La lance loin. Me manque de peu. Je grimace.
Nous recevons les infos par e-mail.
François ne sait pas pour qui il va voter. Je lui donne une bonne idée, même si elle est complètement illogique il l’aime bien.
La nuit tombe. Le niveau de la batterie du camion est bien bas. On allume quand même la lumière.
Bonne soirée à vous.

4 commentaires:

  1. C'est la vie qui suit son cours, votre vie dans le camion qui continue, même sous la pluie. Je te sens un peu comme moi, paralysée par ce froid qui dure, humide en plus, et qui n'est pas très agréable. Et j'ai beau avoir de l'espace chez moi, j'ai cette impression de tourner en rond, et de me sentir à l'étroit ces jours-là.
    Tu partages tout de même cette journée avec poésie. J'aime beaucoup te lire ainsi. Tu sais, je pensais poster hier et je ne l'ai pas fait. Par contre, je t'ai trouvée sur Instagram alors je t'ai ajoutée :)
    Je vous envoie des bisous - et un peu de soleil parce qu'il est enfin de retour ce matin, et le ciel est bien bleu donc ça devrait durer. Et toi, comment est le ciel là où vous êtes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Julie !
      Notre samedi a été tout aussi maussade… Nous nous sommes réfugiés à la piscine !
      Heureusement, dimanche est enfin là et le soleil a suivi l’avis des prévisionnistes météo. :-)
      A bientôt Julie ! Hé dis voir, sur Instagram tu as beaucoup d’abonnés ! C’est super !

      Supprimer
  2. Une journée de pluie. Ca ne doit pas être facile à gérer. Avec 30 m2 de plus, les journées de pluie semblent s'étirer de la même façon Céline. Je t'ai trouvée moi aussi sur Instagram. Je vais pouvoir vous suivre la bas aussi!
    Le soleil est revenu, ça fait du bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le soleil est revenu et nous retrouve joueurs et heureux comme jamais ! :-)

      Supprimer

Je vous remercie vivement de prendre le temps de m'écrire un commentaire. Vous pouvez être assuré de recevoir une réponse très rapidement.
A bientôt !
Céline.

Fourni par Blogger.

Pour papoter

Instagram

Contactez-nous !

Nom

E-mail *

Message *