Céline Dehors et François l’Explorateur — Aspirants, chercheurs en liberté, expérimentateurs d’idées loufoques. — Et accessoirement auteur de « Ce que le Souffle m’a donné »

lundi, mai 09, 2016

Je vis dans un combi

Le tout tout début…


Tout peut encore changer. Tout change. De place déjà, les jours font que nous trouvons toujours une meilleure façon de ranger telle ou telle chose. Nous inversons les placards vêtements et escalade et voilà que nous gagnons deux étagères de libres et la possibilité de nous habiller sous la couette (très pratique lorsqu'il fait frais le matin !). Une boite se libère ici, et les objets dont nous avons l'utilité trouvent leur place les uns après les autres. C'est une magie que nous avions déjà remarquée lorsque nous avions traversé la Bretagne à vélo François et moi. Lors du départ, nos sacoches ne fermaient pas mais au bout de quelques jours à peine nous ne savions même plus comment les remplir. Le rangement s'apprend et s'optimise rapidement.

Tout peut encore changer je disais. Nous n'avons passé que trois jours en autonomie, une semaine en vivant dans le camion près de notre appartement, nous ne pouvons pas encore nous rendre compte de toute l'envergure du changement. Et pourtant, je ne peux m'empêcher de partager avec vous quelques mots sur le sujet. Peut-être rirons nous un peu d'ici quelques mois lorsque je rédigerai une petite mise à jour…


Enfin, Otto est une belle bête, utilitaire à son origine, achetée il y a quelques années à une mamie par un fou-fou de la bricole qui en fait un vrai petit camping car. Après avoir été racheté par un couple et deux enfants qui voulaient tenter les vacances en combi mais qui ne savaient plus quoi en faire ensuite, Otto est arrivé chez nous ! Enfin, chez nous, disons qu'il est devenu notre chez-nous.

Nous avons repris l'aménagement du bricoleur car tout n'était pas vraiment à notre gout et Otto avait depuis connu quelques déboires avec la rouille et des fuites d'eau de refroidissement… Beurk ! Hop, hop, un explorateur quelque part en France n'a pas chômé de tout l'hiver pour réparer tout ça. Nous avons beaucoup travaillé pour remettre Otto au goût du jour. N'étant pas collectionneurs, nous avons complètement mis de côté le style traditionnel des popos pour en faire une pièce unique qui nous correspond à 100 %.

Le poste de commande.

Permettez donc que je vous fasse un peu visiter ma maison ? Notre petit camion est divisé en 4 parties : le cockpit (ou la cabine), le centre (là où l'on fait à peu près tout), le coins dodo des grands et au dessus la chambre dépliante de la petite loutre.

Magnifique vue sur notre cuisine-salon-salle de bain

Et voilà ! La visite est terminée, n'hésitez pas à remplir le questionnaire de satisfaction à disposition à la fin de cet article :-P

Jedi a trouvé sa place au frais !
 Vivre en combi c'est continuellement chercher à faire des économies d'eau et d'énergie. Nous avons évidemment quelques petites réserves (un réservoir d'eau fraiche, un autre d'eaux usées —et oui les eaux usées, c'est important !! Remarquez que eaux usées s'utilise au pluriel, c'est un signe…—, une bouteille de gaz et une belle batterie 12V) mais elles ne suffisent absolument pas pour un train de vie courant. Pour la toilette quotidienne, nous utilisons des petites lingettes pour une toilette de chat et nous laissons tomber la douche. J'essaie de faire chauffer l'eau grâce au soleil (je n'ai pas encore de technique fiable…). Et nous chargeons les ordinateurs et autres appareils électroniques les jours de bel ensoleillement pour profiter de la puissance de notre panneau solaire.

Les belles lingettes de toilette faites sur mesure par Dame Ambre

La douche solaire. Truc absolument génial ou attrape-nigaud ?
Verdict dans quelques semaines !

Il y a évidemment la fatigue car nous nous couchons encore tard tous les soirs. Il faut dire que nous manquons parfois d'efficacité… nous prenons un peu trop de temps en parlant et en rêvassant ! Et puis le soleil et la peur d'être dérangés par des visiteurs nous pousse à nous mettre en action dès le petit matin. Pas de grasse matinée pour les campeurs !

Une petite loutre qui expérimente la liberté et le sentiment de toute puissance, c'est beau !

Ca, je sais que je n'en ai pas encore parlé. Enfin, pas parlé clairement car il me semble que la chose se devine aisément…

Pourquoi ? Pourquoi faisons-nous tout ça.
Pour découvrir de nouveaux lieux, une nouvelle façon de vivre.
Pour apprendre à respecter. Les autres. La Terre. La paix. L'équilibre.
Pour rencontrer. Des écoles nouvelles, des écoles Montessori. Des grandes voies d'escalade. Les amis et les amis des amis que nous ne voyons plus. Les hommes ont des racines…
Pour prendre le temps de vivre.
Pour expérimenter en dehors de la réalité commune.

La diversité est le fondement de notre monde et nous savions que la vie nous poussait dans cette direction, sensible et fragile, depuis longtemps. On ne peut combattre les règles de la nature.

Lorsqu'on porte ou lorsqu'on vit une différence qui se voit ou se sent, on est rapidement envahi par la comparaison. Jamais nous ne nous sommes pensés en exemple. Nous ne remettons rien en question. Si nous faisons réfléchir ici ou là, ce n'est que fortuit. Nous vivons notre vie, à égalité de droits et de devoirs avec vous tous, aussi différents et originaux que vous êtes nombreux.

Si vous désirez, nous nous ferons un plaisir de vous rendre visite ici ou là en France pour le plaisir des rencontres. Bonne journée à tous !

10 commentaires:

  1. Merci pour ces photos si plaisantes, vous allez vous enrichir, mais nous aussi à travers votre voyage et vos rencontres si tu en fais un article de temps en temps. J'espère te lire souvent, c'est un si joli projet à suivre !
    (Voir les lingettes, quel sourire ça m'a donné ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. François a fait le photographe ce week-end, pour mon plus grand plaisir ! J'étais certaine d'avoir de belles images à partager ici ^^
      J'ai beaucoup de mal à organiser mes idées. Est-ce parce que je veux trop en dire ? Parce que je n'ai pas écris depuis longtemps ? Mais c'est ce qui me dérange le plus dans ma rédaction pour ma reprise du blog. J'écrirai souvent par plaisir, mais ce sera très probablement brouillon comme aujourd'hui ! :-D Comme dit la petite loutre : « Bon, tant pis. »
      (J'étais sûre que ça te plairait !)

      Supprimer
  2. C'est chouette ! On te devine épanouie et enthousiaste à travers tes lignes. Optimisations et découvertes :)
    Bonne route !

    Pidiaime

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pidiaime ! C'est un plaisir infini de se lancer pour de vrai dans le projet ! Je suis rentrée à l'appartement cette semaine (pour ranger, enfin c'était prévu que je range en vu du déménagement…) et j'ai l'impression d'étouffer. Je crois que j'ai déjà pris le pli ^^

      Supprimer
  3. C'est en effet un plaisir de voir l'évolution de votre projet, une aventure que je partage ç distance avec beaucoup de bonheur. Découvrir, re-découvrir la vie, les autres, la terre, un beau projet qui nous promet de belles découvertes à nous aussi, et qui sait peut-être l'envie de tenter, tester de nouvelles choses.
    Merci et bon vent!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui Marie ! Mais je sais que tu n'es pas en reste côté expériences nouvelles dans ta vie ! Ton recueil déjà, c'était un beau projet (et une belle réussite, non ?). En tout cas, je suis ravie de ton intérêt pour nos petites aventures. A bientôt !

      Supprimer
  4. Un magnifique road novel que vous allez vivre là! Petit compagnon de lecture si tu as le temps : "Volkswagen blues" de Jacques Poulin (c'est un Québécois) (édité en poche chez Babel).
    Let you have a nice trip!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu me le disais dans ton e-mail c'est le chemin qui compte… Et dans mon cas, on ne peut rien dire autrement car ce sera le chemin ma vie toute entière d'ici quelques jours ! Tout change lorsqu'on passe d'une vie à objectifs (trouver des clients, finaliser un projet, préparer le repas) à une vie de parcours (s'observer soi, apprendre, ressentir). Je crois que je comprends Nietzsche avec son histoire de valeur, lorsqu'il parle de la vérité. Je suis passée dans le sensible.
      Merci pour le conseil lecture. Je vais voir si je peux trouver un exemplaire numérique, la bibliothèque est pleine dans le combi :-(

      Supprimer
  5. Coucou tous,

    Je prends aujourd'hui le temps de parcourir les derniers articles du blog (ça faisait un moment),et je suis ravie de voir cette expérience en route. Quand je vois que vous seriez prêts à rendre des visites, alors si vous passez par Toulouse, ou aux alentours, faites moi signe, avec grand plaisir.
    Votre petite Loutre est magnifique, j'adore la photo aussi.

    Belle aventure,
    Bises,

    Pauline.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Pauline !
      Alors Toulouse est parfaitement sur notre chemin ! Nous gardons donc ton nom en mémoire pour ne pas manquer de te faire une petite visite :-)
      La petite loutre est pleine de vie, j’aime énormément cette photo : elle lui correspond très bien.
      Merci pour ce message Pauline, à bientôt.

      Supprimer

Je vous remercie vivement de prendre le temps de m'écrire un commentaire. Vous pouvez être assuré de recevoir une réponse très rapidement.
A bientôt !
Céline.

Fourni par Blogger.

Pour papoter

Instagram

Contactez-nous !

Nom

E-mail *

Message *