Céline Dehors et François l’Explorateur — Aspirants, chercheurs en liberté, expérimentateurs d’idées loufoques. — Et accessoirement auteur de « Ce que le Souffle m’a donné »

lundi, novembre 23, 2015

La volonté et la liberté

Qu'est-ce que la liberté ? Comment l'apprendre aux générations futures lorsque cette notion est encore pour nous tellement riche d'idées de sacrifices et de militantismes ? La liberté s'arrête-t-elle vraiment là où commence celle des autres ? Comment ne pas confondre liberté et respect ? Loin de moi l'idée de rédiger ici un cours de philosophie, je me pose aujourd'hui bien trop de questions pour chercher à vous expliquer quoique ce soit, mais liberté en ce moment s'associe tellement avec des mots incongrus que je suis un peu perplexe. Ai-je bien compris ce qu'était la liberté ? Suis-je tellement à côté de la plaque ?

J'ai une vision très montessorienne et spirituelle de la liberté. D'après moi, être libre c'est avant tout vivre comme mon essence le réclame. Lorsque je suis libre, j'ai le sentiment de me rapprocher au plus près d'une humanité profonde. Et par un magnifique raisonnement non trivial, je dirais que ma liberté n'a ni commencement ni fin. Parce que ma liberté émane de moi comme elle émane de ce que le monde extérieur me renvoie, ma liberté n'est pas une aura dense qui m'entoure, elle est la continuité fluide et vaporeuse de la vôtre. Si votre liberté se volatilise, la mienne ne prendra pas jamais son essor sur ce territoire découvert. La mienne pourra suivre votre dissolution, c'est si facile, nos libertés sont tellement proches les unes des autres…



Etre libre, est-ce choisir ? Etre libre, est-ce plutôt lutter ? Etre libre, est-ce savoir ? Etre libre, est-ce penser ? Comment être libre lorsqu'on ne sait même pas qui l'on est ?

Cette liberté spirituelle ne s'exprime pas en faisant ce que l'on veut, mais en voulant ce que l'on fait. Pour être libre, je développe ma volonté. C'est une volonté personnelle, non dictée par la violence, par une opinion, par une idée théorique de ce que devrait être l'humanité. Acte et essence mutualisent leurs désirs d'existences. L'être humain ne peut plus être un outil, l'être humain nait doucement en son coeur.

Alors, oui, peut-être que pour être libre il faut savoir, être instruit, pour que les idées et les mots ne floutent plus notre envie d'être. Oui, être libre c'est sûrement penser aussi, car penser est un acte tellement proche de nous-même qu'il serait dommage de s'en priver. Oui, être libre c'est peut-être aussi lutter, ou choisir, la vie n'est pas toujours simple, il faut bien l'avouer.

Pour apprendre la liberté à ma fille je n'ai pas d'autres choix que de la placer devant le monde dans toute son existence. Je n'ai pas d'autres choix que de préserver sa nature en refusant dans mon foyer les violences. Je n'ai pas d'autres choix que de respecter profondément sa volonté, car sa liberté s'exprime à travers elle. Je n'ai pas d'autres choix que de l'aimer profondément, car mon amour développe l'amour qu'elle a pour elle-même et pour son univers. Je n'ai pas d'autres choix que de retenir tout jugement, toute leçon, qui sortirait de ma bouche car je sais qu'avant de chercher à toucher et décorer la liberté des autres, il est bon d'entretenir d'abord la sienne propre.

Et je vois déjà dans ses gestes et dans son coeur se dessiner une liberté véritable. Il y a déjà dans ses gestes et dans ses paroles des choses magnifiques qu'elle n'a appris de nul part, si ce n'est qu'auprès de sa nature profonde. Et sa liberté nourrit la mienne, comme la votre enrichit encore et toujours mon âme.

Je suis assez perplexe en voyant ce qu'on fait de cette liberté. J'en partage l'idée de beauté et de puissance, mais je ne crois certainement pas qu'on puisse en faire autre chose que ce qu'elle est. Une arme de guerre ? Mais y a-t-il des vainqueurs face à la liberté ? Ou même une idée de réussite ? La liberté n'est pas une fin, mais seulement le commencement de la vie humaine.

2 commentaires:

  1. Très intéressant Céline. La liberté, un grand mot, un vaste sujet. Je crois que nous seuls sommes à même de définir le mot liberté. Une définition différente selon les personnes.
    La liberté est innée pour certains, acquise pour d'autres. La liberté est essence. Elle nait avec nous et ne s'éteint jamais. La liberté ne se berce pas d'illusions.
    Rendre ses enfants libres, une belle preuve d'amour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait Marie, la liberté est un vaste sujet qui prend des couleurs bien différentes d'une personne à l'autre.
      Si la liberté peut être beaucoup de choses, il faut bien comprendre qu'elle n'est pas n'importe quoi non plus.

      Supprimer

Je vous remercie vivement de prendre le temps de m'écrire un commentaire. Vous pouvez être assuré de recevoir une réponse très rapidement.
A bientôt !
Céline.

Fourni par Blogger.

Pour papoter

Instagram

Contactez-nous !

Nom

E-mail *

Message *