Céline Dehors et François l’Explorateur — Aspirants, chercheurs en liberté, expérimentateurs d’idées loufoques. — Et accessoirement auteur de « Ce que le Souffle m’a donné »

dimanche, septembre 20, 2015

Au delà…

J'entre juste derrière la petite loutre dans le restaurant. Ma veste dé-perle de pluie et le cirée de l'adorable goutte à chacun de ses pas. Un coup d'oeil rapide dans la salle m'apprend que l'Explorateur n'est pas encore arrivé*. Nicole, l'une des serveuse, nous accueille chaleureusement.

"Ah ! Quel temps ! Magnifique, n'est-ce pas ?"

La météo est un art délicat…

Je souris gentiment. Parler de la météo n'a jamais été mon fort et je ne trouve jamais rien à dire lorsqu'on commence à m'interroger sur ce sujet-là. Je manque cruellement de répartie.

"Oui, c'est sûr…
- Quoique depuis le début de la semaine, reprend Nicole, c'était assez fou, non ? Pluie sans arrêt le matin et grand soleil l'après-midi…"

Je suis un peu gênée, je rougis. La serveuse me regarde en coin. Elle se tait soudain. Je tente de calmer un peu ma respiration, elle en profite pour se décaler vers moi. Je ne dis rien, toujours, alors elle me demande en chuchotant :

"Ça va… ?"

J'avale rapidement ma salive, devenue épaisse par mon inquiétude.

"Oui, oui, ça va."
Je tente de changer de sujet : "J'espère que les gars vont bientôt arriver !"

Nicole regarde rapidement vers la salle, quelqu'un l'appelle, elle me quitte. Je lâche soudain la pression.

Sait-elle ? Mais comment ?

Sait-elle que chaque après-midi depuis le début de la semaine, je dépose un galet rond sur la fenêtre de mes voisins. Un beau galet que je n'ai pas choisi au hasard**. Tôt le matin, lorsque ma voisine sort pour promener son chien, elle le jète dans la cours. De plus en plus rageusement.

Ce galet, j'en suis certaine, en montant et en descendant de la fenêtre, déclenche une fine instabilité qui ne manque pas de faire tomber la pluie dès 6h (heure où mon voisin est sensé travailler dans le jardin) et éloigne doucement les nuages lorsque je le remonte, après midi, au dessus des siens (quand mon voisin fait la sieste, avant de partir à son travail). La météo est un art délicat.

J'aimerais bien aller au-delà de ces mesquineries de collège. J'aimerais bien vivre au-dessus de tout ça et avoir la sagesse de tisser une relation amicale entre mon voisin et moi, mais… non, je ne peux pas m'en empêcher. Il faut que je repose mon galet sur sa fenêtre.

Mais la serveuse du restaurant, se doute-t-elle ? C'est le problème lorsqu'on commence à jouer avec la magie, on ne sait jamais vraiment qui est manipulé. On ne sait jamais qui arrive à voir au delà des autres.
______
*Il mettra ce jour-là plus de 40 min à venir !
**Jedi l'avait avalé je-ne-sais-quand et vomi lundi matin. C'était exactement ce qu'il me fallait !

Les Apéros Cosmiques…



Ceci est ma deuxième participation à l'apéro cosmique crée par Aileza, qui nous pousse durant ce mois de septembre à réfléchir sur l'au-delà. Ma première participation était ICI.
Vous pouvez visiter la page Facebook des apéros cosmiques pour voir les participations des autres bloggeurs.

Merci Aileza pour ce sujet difficile mais très inspirant !

10 commentaires:

  1. Tu as vraiment l'art de nous surprendre ! J'adore ton univers si original. Bravo et merci pour ce super apéro, qui se déroule dans un café qui plus est^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aileza pour ton petit commentaire. Ce fut un plaisir de participer à ton apéro, bien à l'abris dans ce restaurant !
      Bisous !

      Supprimer
  2. Superbe texte, j'aime beaucoup ce voyage que tu nous offre !

    Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Celeesia ! Ravie que l'histoire de ma petite vengeance muette t'aie plu :-)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci Ambre !
      Je reste moi même plutôt sceptique devant ce texte. Est-il beau ? Est-il ambigue ? Est-il méchant ? Est-il faussement naïf ?

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Il est simplement ce qu'on veut bien lire de lui…

      Supprimer
  5. Je découvre ton texte via les apéros cosmiques (forcément tu me diras ^^) et c'est juste une merveille d'originalité ! j'adore !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ! Merci pour ton passage ici. Une merveille d'originalité ? J'adore entendre ça ! :-D

      Supprimer

Je vous remercie vivement de prendre le temps de m'écrire un commentaire. Vous pouvez être assuré de recevoir une réponse très rapidement.
A bientôt !
Céline.

Fourni par Blogger.

Instagram

Contactez-nous !

Nom

E-mail *

Message *