Céline Dehors et François l’Explorateur — Aspirants, chercheurs en liberté, expérimentateurs d’idées loufoques. — Et accessoirement auteur de « Ce que le Souffle m’a donné »

jeudi, juillet 09, 2015

Je suis une fille et je préfère le ROSE !


Bonjour chers lecteurs de ma maman, j'aimerais vous faire part d'une injustice dont je souffre aujourd'hui : d'après mes parents, soit-disant ouverts d'esprit, je n'ai pas le droit d'aimer le rose.

Je suis une jeune enfant très bien élevée. Ma maman et mon papa prennent vraiment bien soin de moi. Jamais ils n'ont essayé de faire de moi ce que je ne suis pas et, sans y penser, ils me tiennent éloignée de quelques préjugés. Nous n'avons pas la télévision à la maison, mais ça ne me manque pas parce que maman veut bien me montrer des vidéos d'animaux sur internet. J'ai des habits de toutes les couleurs et de toutes les formes. J'hérite de vêtements de filles et de garçons et maman les sélectionne davantage selon leur état général et leur taille que selon ses gouts. Mes jouets ont été choisis dans tous les rayons des magasins : rayon fille, rayon garçon, rayon jeux écolos en bois, rayon librairie, rayon art créatif, rayon cuisine ou bricolage, … Autrement dit, j'ai carrément l'embarra du choix pour mes activités ! Les petits mots gentils que me donne ma maman son super gratifiants. Elle m'appelle ma grande ; elle me dit que je suis belle, intelligente, coquine, maligne, forte, audacieuse, ambitieuse, créative, ingénieuse, curieuse, acrobate, dégourdie…

Je vis avec un gros chien de près de 40 kg, on peut pas dire que je sois une chochotte car je n'hésite pas à mettre mes mains dans sa gueule, à le pousser s'il m'embête et à lui dire quoi faire quand il tourne en rond ou lorsqu'il dérange. J'ai juste un peu peur des insectes, mais ça franchement c'est normal. Vous avez vu comme ils sont rapides et incontrôlables ?? Je fais la course avec papa et maman, je joue à la balle, au vélo (que je pique chez mes voisins), à l'escalade, je fais des pâtés dans le sable et j'ai toujours le droit de jouer avec de l'eau, même dans la maison. Quand je pars en voyage, je prends avec moi une peluche en forme de singe avec des longs bras qui peuvent faire pleins de gestes trop cool. Non, franchement, on ne peut pas dire que je me restreins niveau apprentissages.

Mais voilà, ma couleur préférée est le rose, et j'adore Hello Kitty. Et je suis une fille.

Je vous présente ici la plupart de mes jeux roses

Non mais faut croire que ces trois caractéristiques n'ont pas le droit d'exister en même temps chez moi sans déclencher des tonnes de jugements. J'ai un an et demi, je suis en pleine découverte du moi. Je bataille pour exister en tant qu'individu, pour comprendre ce qu'est une maman et un papa par rapport à ce que je suis. J'apprends à jouer avec les autres, à les respecter, à me faire comprendre, à me faire respecter, et voilà qu'on m'embrouille le cerveau parce que le rose et Hello Kitty ça peut pas être contenus dans une fille aussi facilement que ça.

Je ne sais pas moi d'où ça me vient ces préférences. C'est peut-être la luminosité de la couleur, son intensité, sa facilité à s'harmoniser avec le vert des feuilles et des herbes. La sonorité suave et envoutante du mot n'y est peut-être pas pour rien non plus. J'aime mettre ma bouche en un rond pulpeux* pour dire "rôse" et réclamer la couleur à ma maman. Non mais, franchement, le rose c'est super beau ! Si j'aime, est-ce seulement parce que je suis une fille ? N'ai-je pas le droit d'avoir l'intelligence et la sensibilité nécessaires à l'appréciation d'une telle merveille ? Si j'aime, est-ce parce que mes parents m'ont formaté le cerveau pour que je devienne une petite princesse toujours moins, si ce n'est "que rien", devant les hommes ?

Et puis Hello Kitty ! Les lignes épaisses du dessin me ravissent. C'est drôle, même s'il a un noeud au coin de l'oreille, s'il se tient debout et qu'il a des moustaches mi-nu-scules, je le vois bien, moi, que c'est un chat. C'est ce qui m'a amusée tout d'abord dans le personnage, le fait que l'homme puisse autant styliser un dessin sans pour autant lui faire perdre sa nature. J'ai découvert par la suite qu'une silhouette suffisait pour reconnaitre un animal, et puis deux ou trois traits bien choisis, mais Hello Kitty c'est vraiment marrant : c'est à la fois un enfant, et un chat. En plus, il n'a pas de bouche et il ne parait pas bizarre pour autant. Je crois même qu'il sourit. Comment peut-on sourire sans bouche ? Il suffit d'avoir de l'imagination. Alors oui, Hello Kitty, c'est mignon, c'est vrai, c'est toujours en rose, c'est vrai, mais bon, puisque c'est ma couleur préférée…

Voilà. C'est pas ma faute si je suis une fille. Je suis vraiment désolée du fait que mon sexe est aujourd'hui dans le monde fort maltraité. Vraiment, ça me rend triste lorsque les femmes aient encore du mal à être respectées, à ne pas être jugées, à ne pas souffrir des actions de toute une société mal éduquée. Ça me désole pour vrai tout ça. Et je suis bien consciente que c'est dès mon plus jeune âge qu'il faut agir, mais voilà :

Hier je suis allée dans une grande surface avec maman. Ils vendaient des cahiers de vacances dans tous les sens. J'ai demandé à maman si je pouvais en avoir un. Et oui, c'est-y pas la classe ça ? J'ai appris le signe LSF "livre" toute seule ! Donc, maman m'a dit oui. Trop méga cool ! Mais il y avait un choix de fou. On a bien dû mettre 30 minutes à choisir parce que ce que je prenais n'allait jamais. C'était trop rose, trop Hello Kitty, trop fille. "Comment devenir une princesse, avec 100 autocollants", "Hello Kitty à colorier", "Mon premier magasine féminin"… Finalement, maman a opté pour un cahier avec des animaux, pour les enfants qui entrent en petite section de maternelle. C'est pas vraiment qu'il me déplait ce cahier, c'est juste que bon… Zut quoi ! Il y avait plein de trucs trop trop bien !

Hier, j'aurais bien aimé être un escargot. Parce qu'ils ne sont ni fille ni garçon, eux, ils changent quand ils veulent. Ca évite bien des problèmes. Un garçon qui aime les princesses, il va tourner tantouze. Une fille qui aime les princesses, elle est nunuche. Oh, ça suffit ! En ce moment j'adore les fermetures éclair, les clip, les boutons pressions et les clefs, ça veut pas dire que je vais devenir serrurier ! Je veux juste découvrir le monde. Dans son ensemble. Et le rose et Hello Kitty aussi.

_______________
*lisez cette phrase à voix haute, vous verrez qu'on est obligé de mettre sa bouche en un rond pulpeux pour dire "rond pulpeux". C'est de la magie !

2 commentaires:

  1. Coucou Énora c'est Margot! Je profite moi aussi que maman détourne son attention pour lui piquer son petit machin noir tout plat qu'elle colle souvent contre son oreille pour te répondre: je suis bien de ton avis et meme, je compati! Non mais c'est vrai quoi! Les papas et les mamans disent qu'ils veulent qu'on s'épanouisse et qu'on soit heureux, mais dès qu'on apprécie quelque chose que eux ne valident pas, ils font la grimace! Je comprends plus rien moi....!
    Alors je suis peut être encore un peu trop petite pour réclamer quoi que ce soit (sauf mon bibi!), mais je compte bien, quand le moment sera venu, faire comme toi et ne pas me laisser faire! Ne nous laissons pas impressionner par les grands et leur contradictions et vivons notre enfance à fond!
    Bon, je retourne à ma tétine (que maman regarde de travers...!) et te soutiens dans ton combat pour la liberté d'aimer!
    Bisous baveux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Margot !
      C'est trop cool que tu saches déjà t'exprimer avec le Allôllô de ta maman ! C'est vrai qu'un parent c'est trop contradictoire et que, franchement, on ne comprend pas grand chose à leur baragouin trop réfléchi.
      J'apprends vite à parler et t'inquiète, bientôt je serai là pour défendre tes libertés !
      Bisous !

      Supprimer

Je vous remercie vivement de prendre le temps de m'écrire un commentaire. Vous pouvez être assuré de recevoir une réponse très rapidement.
A bientôt !
Céline.

Fourni par Blogger.

Pour papoter

Instagram

Contactez-nous !

Nom

E-mail *

Message *