Céline Dehors et François l’Explorateur — Aspirants, chercheurs en liberté, expérimentateurs d’idées loufoques. — Et accessoirement auteur de « Ce que le Souffle m’a donné »

mardi, juin 09, 2015

Ce qui coule dans mes veines


Je suis issue d'une génération de magiciennes. Mon arrière grand-mère, ma grand-mère, ma mère… Je les ai toujours vues lancer des fleurs au dessus de la Loire, trier les cailloux de la cours selon un principe qui m'échappait, déplacer les meubles de la maison pour des raisons qui n'étaient jamais dites à voix haute. Leur magie, c'était comme les voeux que l'on fait devant les petites bulles d'une source, il suffit qu'ils soient prononcés pour qu'ils disparaissent. Elles faisaient ça pour que la voisine tombe amoureuse du maire, pour que monsieur René peigne ses volets en rouge, pour que l'orage survienne le lendemain, pour qu'on trouve des escargots à ramasser le dimanche… C'était une magie pleine de superstitions : ne touche pas à cette cuillère aujourd'hui, avale tes noyaux de cerise, habille-toi de bleu, mais ne mets pas de laine ! J'écoutais sans rien comprendre, mais j'écoutais car c'était comme ça que nous faisions toutes, peut-être depuis des siècles.

Ces gongs m'ont été offerts par un ami qui m'est très cher.
Ils peuvent sonner pendant plus d'une minute
avec une clarté incroyable.

Je n'avais pas été à l'école depuis dix jours, je croquais chaque matin dans un citron parce que j'avais dit à ma mère que je voulais avoir les cheveux bruns, alors que j'étais blonde depuis ma naissance. Mais la maitresse avait téléphoné à la maison, il fallait que je vienne, l'absentéisme était puni par la loi. Ma mère craignait la loi. J'insistais pour aller à l'école, je n'avais pas peur d'interrompre la magie. Alors elle m'emmena.

En chemin, sa voiture écrasa un jeune blaireau. Le sang coulait de son museau. Il bougeait encore lorsque je sortis de la voiture et il mourut à mes pieds. Ma mère cueillit de jeunes épis de blé le long de la route, les répartit autour du blaireau pour en faire un petit soleil au coeur sombre. La mère blaireau et deux autres petits sortirent du champ pour regarder la scène avec moi pendant que ma mère chantait. La mère blaireau semblait pleurer. En l'observant, je sentis des fourmillements dans mes bras et dans mon cou. Je regardai les lignes bleus de mon poignet avec étonnement et je compris ce jour-là que, chez moi aussi, la magie coulait dans mes veines.

Les Apéros Cosmiques…



Ceci est ma participation à l'apéro cosmique crée par Aileza, qui nous pousse ce mois de juin à révéler ce qui coule dans nos veines. 22 lignes tout juste sur mon ordi, ouf ! Pour un peu, je ne respectais pas du tout les règles ! Je vous invite à visiter sa récap' ICI (je mettrai le lien dès qu'il existera) afin de découvrir les autres blogs qui y ont participé.

7 commentaires:

  1. Et bien pour une première, c'est une belle réussite :) Bravo ! Quel joli texte plein de poésie et de mystère, j'aime beaucoup. A la lecture de quelques un de tes précédents billets, tu me semblais être quelqu'un d'atypique, voilà qui est confirmé^^ . J'aime ton originalité, les apéros cosmiques sont fiers de t'accueillir :)
    Petit bémol dans toute cette perfection :D un petit lien renvoyant vers mon blog ou vers l'article qui explique comment participer... Je te le mets en dessous.
    http://billetscosmiques.com/cest-quoi-un-apero-cosmique/
    Au cas où tes lecteurs souhaiteraient participer ;) A bientôt et merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aileza pour tous ces compliments ! Ca me fait très plaisir !

      Tu as tout à fait raison pour le lien, j'ai oublié. Je modifie tout ça immédiatement.

      Supprimer
  2. C'est un très joli texte, plein de mystère.

    J'aime beaucoup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Catwoman pour ton passage ici, je suis contente que le texte t'ait plu !

      J'ai vu sur ton blog que tu avais participé au précédent apéro, prépares-tu quelque chose pour celui-ci ?

      Supprimer
    2. Oui, vraiment beaucoup plu :-)

      Et pour répondre à ta question : oui, je serai présente au prochain apéro ... Je prépare ma mixture !!!

      Supprimer
  3. Je sais pas quoi dire à part "j'aime beaucoup" ta participation :) il m'a à la fois fais sourire, rendue nostalgique, émue, bref un texte qui renvoie à des émotions et sentiments, bravo :)
    Bisou magique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton passage ici et pour l'adorable commentaire que tu m'as laissé !

      Supprimer

Je vous remercie vivement de prendre le temps de m'écrire un commentaire. Vous pouvez être assuré de recevoir une réponse très rapidement.
A bientôt !
Céline.

Fourni par Blogger.

Pour papoter

Instagram

Contactez-nous !

Nom

E-mail *

Message *