Céline Dehors et François l’Explorateur — Aspirants, chercheurs en liberté, expérimentateurs d’idées loufoques. — Et accessoirement auteur de « Ce que le Souffle m’a donné »

dimanche, novembre 02, 2014

J'ai testé pour vous…
Avoir des cheveux qui poussent de plus de 7 cm en 1 mois !

Comme je vous l'avais signalé il y a quelques jours (voir l'article correspondant), j'ai bien l'intention d'avoir des cheveux qui poussent long long long…* Histoire de ne pas attendre éternellement le jour de notre départ ! J'ai donc appliqué quelques changement radicaux. Le premier fut de réfléchir aux soins que j'apportais à mes cheveux, de me renseigner, de ne plus croire aux publicités, de fuir les grandes surfaces et les packaging, d'adopter une approche plus scientifique. Je vous parlerai très bientôt de mes choix en matière de lavages, de démêlages, de soignages, là n'est pas le sujet. Le second fut de masser mon cuir chevelu très soigneusement pendant au moins 5 minutes tous les jours. Les effets sont é-pa-tants !

Les effets sur la pousse de mes cheveux, je peux bien vous en parler car je les mesure très très régulièrement. Cela faisait un mois que les pointes de mes cheveux ne progressaient plus sur le mètre-ruban, il fallait agir. J'ai alors adopté les massages crâniens quotidiens. Je passais mes doigts sur toute la surface de mon cuir chevelu, faisant bien attention à ce que ma peau glisse sur ma boîte crânienne, c'était très agréable et j'imaginais masser mon cerveau en même temps. Très spirituel comme sensation, prendre à la fois soin de soi superficiellement et intérieurement, c'était tout à fait ce dont j'avais besoin après la longue forêt hantée que j'avais traversée. De ça aussi, je vous en parlerai très prochainement… Que d'articles à écrire ! Mon roman n'avancera jamais !

Donc, revenons à nos moutons. J'ai massé mon cuir chevelu pendant une semaine. J'ai mesuré mes cheveux. Ils ont poussé ! Super super vite ! plus de 2 cm !!! En même pas une semaine ! Jugez par vous-même :

photos prises le 4 octobre, 11 octobre et 19 octobre. Vous pouvez cliquer sur les images pour voir les chiffres du mètre-ruban…

Les mathématiques ne me font pas peur : 2 centimètres en une semaine, ça fait quelque chose comme 7,5 cm en 30 jours ! Incroyable !! Alors, les gens, épatés ?

Ceux qui sont sceptiques peuvent lire la suite de cet article…
Sceptiques vous l'êtes et sceptiques vous avez raison de l'être. 7,5 cm par mois ça fait beaucoup ! Même les asiatiques avec leurs si beaux cheveux n'atteignent pas cette vitesse de pousse. Mais où est le truc ? C'est ce que je me suis demandé. Est-ce que j'avais décalé le 0 du mètre ruban ? Je ne crois pas, pour la mesure du 19 octobre, je l'ai reproduite plusieurs fois à plusieurs minutes d'intervalle, je suis intimement persuadée qu'elle est juste. Pour les deux autres mesures, j'ai été moins consciencieuse, mais elles ont été produites deux fois à une semaine d'intervalle. Vraiment, c'est bien curieux.

J'ai disposé les mesures effectuées sur un petit graphique, voir figure 01, et j'ai supposé que mes mesures pouvaient être faussées à ± 1 cm et que la longueur des cheveux était linéaire dans le temps (c'est à dire que la pousse est permanente, invariable dans le temps). On remarque alors que la mesure observée le 19 octobre est tout à fait réaliste par rapport aux mesures précédentes. L'unique mesure qui sort du lot est celle du 11 octobre. Plutôt que de me désoler parce que mes cheveux ne poussaient plus, j'aurais dû mieux analyser la situation…
figure 01 : report des mesures des cheveux en centimètres en fonction du temps en jours
Si je vous écris cet article, ce n'est nullement pour vous signaler que masser vos cheveux les fait pousser plus vite, c'est probablement vrai, mais cela ne peut pas se remarquer sur une semaine. Je vous écris tout ceci pour vous appeler à la méfiance. Un cheveu peut pousser de 20 cm par an, mais certainement pas de 80 cm en une année ! Quand vous lisez les effets de tel ou tel produit (huile de ricin, eau de coco, complément alimentaire…) mesurés avec seulement deux mesures, même faites très consciencieusement, interrogez-vous sur les erreurs possibles de mesure, sur la moyenne des vitesses en temps témoin, sur le produit testé, sur la durée du test, etc.

Petit exemple. Une dadame teste les effets de la levure de bière sur la pousse de ses cheveux. Très scientifique, elle mesure sa tignasse avant d'avaler la moindre levure : 60 cm. La madame prend une cuillère à soupe de levure par jour pendant un mois. Elle mesure ses cheveux au bout de ce test : 62,5 cm ! Formidable ! Pas si l'on prend en compte l'erreur de mesure possible : avec ±1cm (ce qui est tout à fait réaliste), la pousse ne pourrait être que de, dans le pire des cas… 0,5 cm durant le mois ! Quand on adopte une démarche scientifique, on adopte une démarche scientifique. Sinon j'ai trouvé le moyen de faire pousser méga vite des cheveux qui n'avancent plus, et ça, franchement, c'est une belle perle.

Les chiffres, finalement, dès qu'on commence à s'y intéresser un petit peu, sont des éléments difficiles à maîtriser. C'est d'autant plus vrai lorsqu'on les combine ! Et on a toujours très rapidement besoin des les combiner. Il y a une phrase que j'aime bien dire : On ne mesure jamais ce qu'on mesure. L'Explorateur ne l'aime pas du tout, il me dit que ça ne veut rien dire. Il la traduit par : On ne mesure jamais ce qu'on veut mesurer. Bon, d'après moi, l'ajout n'apporte rien de spécial, mais je tenais à utiliser sa version ici, peut-être a-t-il raison. Avec mon esprit souvent à côté de la plaque, je préfère me méfier. Donc, on ne mesure pas ce qu'on mesure, qu'est-ce que ça veut dire ? Reprenons l'exemple des cheveux : on veut une vitesse. Comment mesure-t-on une vitesse ? Et bien, on ne mesure jamais une vitesse. Jamais ! Même les radars automatiques ne mesurent pas votre vitesse ^^ Pour les cheveux, on effectue deux mesures de longueur et quelque chose comme une mesure d'angle (on a plutôt le choix pour la troisième mesure) : la longueur des cheveux avant et après ainsi que l'angle que la Terre a effectué autour du Soleil entre les deux mesures de longueur. Donc, trois mesures. Avec pour chacune leur erreur possible. Ça se complique toujours dès qu'on mesure un truc qu'on ne mesure pas, je vous l'avais bien dit.

J'ai des millions d'exemples de statistiques qui ne veulent rien dire. On compare quotidiennement des choses qui sans plus d'analyses sont tout simplement… incomparables ! J'ai déjà lu à plusieurs endroits que l'espérance de vie moyenne des cheveux des femmes étaient de 3 à 7 ans, tandis que celle des hommes était de 4 ans. Ah… Moi, je suis perplexe. Espérance de vie moyenne : l'espérance de vie est déjà une moyenne, c'est la moyenne des durées de vie de tous nos cheveux. Donc la moyenne des espérances de vie est la moyenne de la durée de vie moyenne des cheveux de Béatrice, de Clémence, de Cécile, de Marie, de Claudette, de Céline (dont on confond souvent le prénom avec Cécile), de Barbara… Donc, cette moyenne se situe entre 3 et 7 ans. Déjà, c'est pas précis du tout (du simple au double ?) et puis, pourquoi donner un écart pour une moyenne ?? Disons qu'il y avait là une erreur, simplement, que le gars (ou la nana) parlait juste de l'espérance de vie. Donc, Béatrice avait des cheveux ayant une espérance de vie de 3 ans et Barbara de 7 ans. Et Cécile et Céline ? Ca m'intéresse bien de savoir quelle est l'espérance de vie des cheveux de Céline ! Plutôt 3,5 ans ? 6,5 ? ou 5 ? Tss tss tss…

Pour les gars, c'est pas mieux. 4 ans, 4 ans pile poil. Ca veut dire que pour les gars, y a pas d'écart ? Juste quatre ans de moyenne. Ça veut dire que les gars ont tous, grosso modo, les cheveux qui vivent aussi longtemps, tandis que les femmes bah… on ne sait pas trop ! Moi, ce qui m'aurait plu de savoir c'est un truc comme ça, voir figure 02. C'est plus compliqué, mais au moins, ça veut dire quelque chose, surtout quand la population visée par la statistique est très importante. (Pour l'espérance de vie des cheveux c'est quelque chose comme la population humaine de la planète)

Figure 02 : exemple de représentation
Les cheveux, tout le monde s'en fiche. Mais quand on fait des statistiques sur, par exemple, la dangerosité d'un produit ou l'efficacité d'un médicament, tiens ? Ça peut valoir le coup, non, d'analyser un peu les chiffres ? Manquerait plus qu'on se rende compte que les médicaments distribués fonctionnent moins bien sur les femmes que sur les hommes, ou que les symptômes de l'infarctus soient généralement différents pour les hommes ou les femmes… Manquerait plus que ça !

Enfin, bref. Mes cheveux poussent de 7 cm par mois, ça me va bien.

_______________________
*Je pose ici une question à ma correctrice préférée, Oriane Krief : est-ce qu'on peut dire que plusieurs adjectifs mis bout à bout ainsi, comme long long long, agissent comme les adjectifs de couleur où la marque du pluriel disparait ? Des cheveux bleu clair, des cheveux long long. Ca me paraissait logique…

2 commentaires:

  1. Bonjour j'aurais aimé savoir si en un mois mes cheveux pouvaient pousser de 7cm avec un massage crânien quotidien de 6min ? Mes cheveux poussent généralement de 2cm par mois et ce en utilisant beaucoup le fer à lisser. Merci d avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr ! Il suffit de faire "la bonne erreur" en mesurant ses tifs. Comme je l'ai fait.

      Supprimer

Je vous remercie vivement de prendre le temps de m'écrire un commentaire. Vous pouvez être assuré de recevoir une réponse très rapidement.
A bientôt !
Céline.

Fourni par Blogger.

Instagram

Contactez-nous !

Nom

E-mail *

Message *